aanmelden
Godin Session Custom '59
Electric guitar
Guitare 12-10-2016
Peut être en avez-vous assez de ces guitares américaines onéreuses et dont le principal mérite n'est finalement que de continuer à maintenir en vie un lointain passé ? Si tel est le cas, jetez donc un coup d'œil vers la production de Godin, qui réussit à combiner diverses influences pour produire des guitares originales, chacune convenant au moins à un type de guitariste !
door: Dave Burrluck

Les guitaristes qui ne disposent que d'un budget modeste sont souvent laissés pour compte quand un nouvel instrument arrive sur le marché : bien sûr, les Strats, les Teles, les Les Paul et tous les instruments de ce genre sont géniaux, mais faut-il nécessairement qu'une guitare ait un prix hors de portée de la plupart des bourses pour qu'elle soit de bonne qualité ? C'est certainement ce que pense le constructeur canadien Godin, et c'est ainsi que, en cette belle année 2016, il nous présente cette nouvelle Session Custom '59, où certaines caractéristiques des Strats, des Teles, et des Les Paul se "fondent" dans un ensemble cohérent pour déboucher sur une belle guitare électrique, au prix abordable (1.079 euros), et qui sera à sa place en toutes circonstances.

La construction générale est d'inspiration Fender : un manche vissé en érable - avec un choix possible pour la touche entre l'érable et le palissandre - et un joli corps biseauté aux endroits clés. Détail intéressant : le manche combine un diapason de taille Fender avec un rayon de courbure Gibson (300 mm). Au niveau de la finition, plusieurs couleurs sont disponibles, dont des éditions limitées comme le 'Coral Blue' de la guitare que nous testons aujourd'hui. Comme à son habitude, Godin livre l'instrument dans une solide housse, de haute qualité.

Ces caractéristiques constituent une solide base sur laquelle Godin continue à créer ses produits. Les mécaniques sont de type assez traditionnel, ce qui ne les empêche pas de fonctionner impeccablement. Quant au tremolo Tru-Loc à deux points, il possède des pontets en métal et un levier à visser que l'on peut régler dans n'importe quelle position grâce à une vis supplémentaire à l'arrière du mécanisme. C'est beau et c'est pratique ! Cette Session Custom '59 a l'allure d'une guitare de type 'custom', et cette impression est encore renforcée par le choix des micros. En position manche, il y a un Seymour Duncan '59, un grand classique, un humbucker de type PAF. Ce micro est vissé à même le corps de l'instrument, et il y est implanté en oblique, comme sur une Telecaster. Les boutons sont en métal côtelé de style Telecaster : ce sont des "généraux", tant pour le volume que pour la tonalité, mais ils sont complétés par de petits points de repère qui rendent compte de la position des potentiomètres.

Mais attention ! Voici qu'arrive la cerise sur le gâteau : il s'agit du circuit actif de Godin, baptisé High-Definition Revoicer (HDR). De plus en plus de constructeurs équipent leurs instruments de circuits actifs (buffers, boosters, etc.) de ce type. Regardez par exemple la Super Eagle, qui coûte environ ... 14.000 euros et que PRS a mise au point en collaboration avec John Mayer, ou le nouveau modèle Cutlass de Music Man. Conclusion : une guitare à circuit actif n'est plus l'apanage exclusif du petit monde du métal !

 

Utilisation et son

Etre, comme cela a déjà été dit, 'à sa place en toutes circonstances' ... Cette expression est peut être un peu trop ambitieuse, car la Session Custom '59 donne le son et les sensations propres à une Fender ... ce qui, évidemment, n'est pas un problème en soi. Non amplifiée, la guitare produit un son vif et brillant, un son qui "pèse" agréablement. Et quand on se raccorde à un ampli, on réalise que l'on dispose d'un sélecteur de micros à 5 positions, assez inhabituel quand il n'y a que 2 micros au "menu" ! En position 1, on obtient le choix habituel, le humbucker manche avec ses bobinages en série. En position 2, le son provient d'un seul bobinage du humbucker (celui qui porte des vis), qui se trouve en série avec le micro à simple bobinage du chevalet. En position 3, la médiane donc, on obtient, comme on s'y attend, le son des 2 micros en parallèle. En position 4, le son provient de la combinaison entre le bobinage porteur des vis du humbucker et le micro chevalet, mais à la différence de la position 2, les micros sont en parallèle.

En position 5, la dernière au programme, seul le micro chevalet est sollicité. Ce micro a un son un peu rauque, comme celui d'une Broadcaster. Le son est donc plus proche des "racines" du rock que le laisserait supposer une guitare que l'on peut qualifier de 'moderne'. Le contraste avec le humbucker à part entière du manche est le bienvenu. Le humbucker a un son à la fois bien "crémeux" et clair (comme celui d'une Les Paul Deluxe), et les 3 combinaisons de micros où il intervient vont d'un son assez précis, un peu à la Danelectro, en série à un beau son bien "sec" de lead, ainsi que 2 sons de funk rauques pour la rythmique.

Raccordée à un ampli "à tout faire" et un pédalier, cette Session Custom '59 convient pour les sons et les styles qu'aborde un guitariste polyvalent, surtout quand l'autre guitariste de l'orchestre a un matériel "orienté rock" et basé sur une Les Paul. Cette Godin est un excellent "pendant" par rapport à ce genre de matériel, de par ses aiguës à la sonorité métallique, semblables à celles d'une Telecaster : pas de doute, vous serez entendu sans le moindre problème !

Quant au circuit H.D.R., il induit un boost assez subtil et plus de clarté dans le son. Tout comme c'est le cas pour la Music Man Cutlass dont nous avons déjà parlé, cette clarté supplémentaire permet aux positions où les micros sont en parallèle d'avoir plus de présence et de garder un son "produit". La fonction H.D.R. est aussi très utile pour les sons qui recourent à beaucoup d'effets : dans ce cas, n'ayez aucune crainte par rapport à une éventuelle perte d'aiguës due à la longueur d'un câble !

La Godin est agréable à jouer grâce à ses 22 frettes de taille médium, mais qui sont pourtant assez hautes : environ de 2,34 à 1,23 mm. Le manche possède un profil en 'C', avec une épaisseur moyenne, et vers les positions les plus basses, le profil ressemble plus à un 'V', mais qui "s'aplatit" au fur et à mesure qu'on monte vers les positions les plus hautes. A la première frette, le manche a une épaisseur de 20,3 mm, et à la douzième, de 22,6 mm. Cette guitare n'est peut être pas une "vraie" 'Custom Shop', mais elle est tout sauf un modèle standard. Et voilà une phrase qui résume à merveille la Session Custom '59 dans son ensemble !

 

Conclusion

Godin n'a pas à tenir compte d'un passé historique : il se sent donc parfaitement libre de concevoir et de produire toute une flopée de guitares électriques et électro-acoustiques, dans des styles très différents. Tous ses instruments sont financièrement abordables et ils sont destinés à des musiciens qui montent sur scène et/ou enregistrent. La Godin Session Custom '59 remplit elle aussi toutes ces conditions : il s'agit d'une guitare électrique de type Fender, avec un look de guitare conçue comme un modèle 'Custom Shop', avec les caractéristiques correspondantes. Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de tester cette marque commençant par un G, vous devriez le faire au plus vite !

 

 

 

1 - En position manche, un vrai classique : le humbucker Seymour Duncan '59.

2 - Le tremolo Tru-Loc de Godin est d'une conception moderne, à deux points d'appui, avec une vis supplémentaire pour pouvoir mettre la barre du tremolo dans la position désirée.

3 - Ce bouton poussoir, d'aspect modeste, met en service le circuit actif H.D.R. de Godin, qui amène plus de clarté dans le son et fonctionne à merveille avec des pédales d'effets.

4 - La jonction traditionnelle entre le manche et le corps de l'instrument possède un talon arrondi, ainsi qu'une plaque de renfort de même forme.