aanmelden
Peavey 6505 Piranha
mini amp
Guitare 01-12-2016
La petite tête d'ampli Peavey 6505 Piranha (237 euros) a été présentée pendant le NAMM Show de l'hiver précédent. C'est le genre d'appareil que l'on voudrait avoir juste parce que sa conception "tape dans l'œil" et qu'il est si petit qu'on a l'impression de pouvoir le mettre dans sa poche ! Cela a pris un peu de temps avant que ce Piranha ne réussisse à traverser l'océan … Normal, me direz-vous, pour un poisson d'eau douce ! Mais à présent, il est disponible chez nous, et il est prêt à vous en mettre plein les oreilles ...
door: Nick Guppy

 

Conception

Malgré sa petite taille, le Piranha est un ampli des plus sérieux, doté d'un étage de puissance de 20 watts à transistors et d'un préampli équipé - élément crucial ! - d'une lampe 12AX7. Le boîtier est en acier laminé, avec des trous de ventilation en forme d'alvéoles, comme ceux d'une ruche d'abeilles, et de superbes inscriptions imprimées "noir sur noir". Voilà de quoi nous séduire, de même que les LED qui produisent un rougeoiement en face avant quand l'appareil est sous tension. L'implantation du panneau des commandes du Piranha est très claire, avec une entrée jack unique, un inverseur pour choisir entre les positions 'crunch' et 'lead', ainsi que des boutons pour le gain, l'égalisation et le volume. On remarque également une entrée AUX et une sortie casque, alors qu'en face arrière se trouvent une boucle d'effets sérielle doté d'un buffer, plus une sortie jack unique pour un haut-parleur. Pour rappel, l'ampli développe donc une puissance de 20 watts, et ce, sous une impédance d'un minimum de 4 ohms. Cette face arrière comporte également l'interrupteur de mise sous tension et une connexion pour une alimentation externe semblable à celle d'un ordinateur portable.

 

La pratique

Lorsqu'on met le Piranha sous tension, un bruit très … euh … rock'n'roll se fait entendre ! Peu de bruit de fond, mais pour certains, le niveau du souffle sera un peu trop élevé pour un usage à la maison ou pour enregistrer. Par contre, pour monter sur un podium, aucun problème ! Les positions 'crunch' et 'lead' du Piranha proposent une quantité de sonorités marquées par la distorsion, allant d'un grognement discret - idéal pour le rock classique - à un son moderne de métal qui est typique du 6505 et qui est très proche du son des gros modèles du même nom.

Le réglage d'égalisation, bien "pensé", fonctionne comme un contrôle variable qui ajoute ou retranche des médiums : quand le potentiomètre est à fond à gauche, on obtient un son "creusé" ('scooped sound') fantastique, et quand il est à fond à droite, c'est un son bien "méchant" qui sort de l'ampli, avec des tas de variations entre ces deux extrêmes. Les amateurs de son 'clean' devront chercher leur bonheur autre part, car le Piranha n'est pas précisément prévu pour "faire" dans la nuance ou la subtilité !

L'ajout d'une boucle d'effets à part entière augmente considérablement la polyvalence du Piranha : par exemple, on peut y placer un chorus ou un delay pour que le son soit un peu plus ouvert. L'ampli fonctionne aussi très bien avec des pédales d'effets, mais l'ampli lui-même a tellement de gain que vraisemblablement, les pédales de distorsion sembleront totalement superflues. Le volume est lui aussi plus que suffisant, et associé à une enceinte de type 2 x 12" équipée de haut-parleurs Vintage 30, le Piranha semble suffisamment puissant pour donner satisfaction sur une petite scène.

Le Piranha a été clairement conçu pour les fans de métal, mais en ne mettant pas trop de gain, on peut aussi trouver des sonorités parfaitement adaptées au rock classique des années 70 et 80. Si on le compare à la tête d'ampli Micro Dark d'Orange, son concurrent le plus direct, le Peavey s'en sort bien au niveau du son. Bien sûr, il est nettement plus cher, et la quantité de souffle à bas niveau le rend moins facile à utiliser que l'Orange, plus sophistiqué. En tout cas, le Piranha possède une quantité impressionnante de sons bien gras et dignes des amplis "orientés métal" typiques des 6505. Et attention : toutes ces sonorités fonctionnent aussi bien avec des humbuckers qu'avec des micros à simple bobinage.

 

Conclusion

Si vous aimez le gain, le gain, et encore plus de gain, il paraît clair que ce Piranha ne sera certainement pas une déception pour vous !